Tag Archives: La Redoute

Et si le F-commerce était la tendance de 2011 ?

3 Mar

Après le E-commerce et le M-commerce, le F-commerce !

Vous avez découvert le e-commerce au début des années 2000 (e pour électronique) puis le m-commerce (un article par ici) plus récemment (m pour mobile). Aujourd’hui, la tendance qui se profile dans les mois et années à venir est au f-commerce (f pour Facebook). Et oui, après avoir servi de plateforme de réseautage, puis d’élément de communication pour les marques, Facebook devient aujourd’hui un canal de distribution. Actuellement, il est uniquement possible de créer un onglet qui redirige vers un site de e-commerce. Cependant, à court et moyen terme, il est fortement envisageable que Facebook crée un réel espace de distribution au sein des pages fans.

En route vers le shopping participatif


On parle souvent du social shopping. Cette tendance est née avec les forums et les sites d’avis de consommateurs. Depuis l’origine de la société de consommation, les individus partagent leurs avis et influencent d’autres personnes. Cependant, la dimension communautaire induite dans les réseaux sociaux accélère le processus de prise de décision d’achat. En effet, tout est beaucoup plus rapide car le consommateur est fan d’une page, il n’est donc plus à conquérir car est déjà convaincu par la marque ou le produit. Ensuite, il se renseigne, achète et donne son avis sur cette même page. Le cycle est donc bouclé beaucoup plus rapidement et l’influence sur les autres personnes se fait de manière désintéressée mais réellement dans une volonté d’information.

Les innovateurs

Certaines entreprises, françaises et américaines, ont vu dans cette tendance un intérêt à créer des applications dédiées à être insérées à une page fan Facebook. Boosket (France), qui vient tout juste de faire une levée de fonds, permet aux utilisateurs de Facebook de faire des achats sans quitter le réseau social. Shopping Box de Lengow permet non seulement de faire des achats, mais également de payer avec Paypal et de créer des listes de cadeaux. Grâce à des applications comme celles-ci, ce sont aujourd’hui plus 1000 boutiques qui sont présentent sur Facebook : Naf Naf, Pixmania, Castorama ou plus récemment La Redoute.

Des avantages pour tous

Rares sont les innovations qui satisfont les acteurs, les clients et les consommateurs. Et pourtant, le F-commerce présente des avantages pour toutes les parties prenantes. En effet, Facebook est complètement gagnant car son offre est de plus en plus large et se complète de plus en plus à elle-seule. Pour les entreprises et leurs marques, cela présente l’avantage considérable de pouvoir accéder aux profils de consommateurs et d’acheteurs les plus précis. Et pour l’internaute, on peut également y voir quelques atouts comme le fait de pouvoir s’informer, consommer et partager depuis un même site. C’est aussi un moyen d’être informé et de pouvoir bénéficier plus rapidement des nouveautés, promotions et ventes privées.

Et après ?

Facebook devient un outil à part entière où l’on peut réseauter, chercher de l’information, créer du contenu, s’affilier à ce que l’on consomme, acheter, influencer, informer, communiquer, échanger, partager … bref, tout ce que nous faisons partout ailleurs sur le web. Next step ??? Facebook deviendra-t-elle une marque-mère qui se déclinera en plusieurs marques-filles : Facebook Encyclopédies, Facebook Messages (un article par ici), Facebook Commerce … Le tout sous une même URL. Assisterons-nous à une révolution dans l’architecture des sites internets globaux ?

Joyeux e-Noël !

1 Déc

A l’origine, Noël était une fête traditionnelle et religieuse où s’accordaient messe de minuit et dégustation d’une orange ensemble autour de la crèche. Ce scénario est très peu présent actuellement. Même si de nombreux croyants continuent de prier le soir de Noël, la suite de la fête a bien changé. En effet, Noël est devenu aujourd’hui le moment de consommation phare de l’année. De nombreux ménages font des prêts à la consommation pour satisfaire les envies des enfants comme celles des grands, des cadeaux sont achetés à profusion et un bon Noël se traduit par un gros repas avec des mets nobles et par l’ouverture des cadeaux à minuit.

Comme nous nous en doutons bien, ce ne sont pas les individus qui ont changé leurs comportements d’eux-mêmes mais bel et bien les marques qui ont vu en cette fête un potentiel de développement marketing important. Pour ce Noël 2010, les fameux catalogues de jouets sont arrivés pour les premiers deux semaines avant Halloween, se sont ensuivies les décorations des vitrines des points de vente fin novembre. Dans les magasins de jouets, déjà de nombreuses ruptures de stocks au premier décembre et les boutiques en ligne sont prises d’assaut. L’engouement pour Noël s’emballe d’année en année et les statisticiens ont remarqué ces dernières années que malgré la crise, les ménages ne « sacrifient » pas Noël.

Joyeux e-Noël ? Un titre très nouvelle génération qui reflète l’évolution de la consommation liée à Noël. Dans quelle mesure le e-commerce prend-il une place de plus en plus importante dans les achats des ménages ? Plusieurs motivations s’expriment alors :

1. Le prix : Les prix souvent plus bas proposés sur Internet est le facteur le plus important, celui qui détermine l’acte d’achat. En effet, de nombreux sites tels que CDiscount, Rue du Commerce ou encore Pixmania ont une largeur de gamme très importante à des prix bien inférieurs à ceux de la grande distribution.

2. L’évitement de la cohue : Acheter sur Internet est simple. Les consommateurs épuisés par la foule des centres commerciaux au mois de décembre peuvent acheter les produits recherchés de chez eux, sans avoir à se déplacer, à charger des objets lourds, les décharger, etc. Internet apporte une notion de service importante et très appréciée.

3. Le choix : Plusieurs sites comme Amazon ou Fnac ont un catalogue de choix très importants, ce qui est fortement recherché par les consommateurs. Derrière leurs ordinateurs, ils ont accès à une offre bien plus importante qu’en magasin. Ils ne prennent alors pas le risque de ne pas trouver LE cadeau idéal et peuvent même espérer trouver un produit rare.

4. Les services annexes : Si les enfants préparent toujours une liste de Noël très précise, les adultes laissent souvent libre court à l’imagination de ceux qui vont leur offrir un présent. Voilà comment une grande partie de la population se retrouve à ne pas savoir quoi acheter ! De plus en plus de sites comme Fnac, 3Suisses ou La Redoute ont un mini-logiciel qui premet à l’internaute d’indiquer le profil d’une personne. Une liste de cadeaux potentiels apparaît en fonction des données insérées et l’individu peut alors choisir.

Le Cadeau Idéal par le site des 3 Suisses

Au delà des motivations pré-Noël, il y a UNE motivation post-Noël à utiliser Internet : l’échange des cadeaux. L’an dernier, de nombreux insatisfaits ont échangé ou revendu leurs cadeaux de Noël via des sites comme Avoscadeaux … de quoi se satisfaire soi-même !

A l’heure où les distributeurs rivalisent d’ingéniosité pour communiquer de manière originale, nous marketeurs, nous pouvons d’ores et déjà penser à l’année prochaine où le mobile aura à mon avis renverser la situation en matière d’achats.

Conforama lance Confo Déco, la première enseigne discount 100% décoration

19 Oct

Croquis du magasins Confo Déco de Lyon

L’engouement pour la décoration ne cesse d’augmenter. Après les sites internet spécialisés et le lancement d’une émission dédiée à la déco sur M6, les consommateurs ont soif de nouveautés et envie de s’investir dans ce nouveau passe-temps. Merci qui ? Merci Valérie (Damidot …) !

Cependant, la décoration coût cher. Nombreuses sont les marques et enseignes qui proposent des concepts de décoration ou des éléments à intégrer chez soi. Généralement ce sont avant tout des enseignes d’ameublement qui s’adaptent et proposent de la décoration.

Annoncé en avril 2010, Conforama lance Confo Déco, la première enseigne de décoration discount avec la volonté de s’affirmer et de se positionner en tant que discounter pour contrer son concurrent principal : Ikea. Les magasins Confo Déco sont divisés en sept univers : jour, nuit, luminaires, cuisine, bains, rangements, tapis. Après l’ouverture ce 19 septembre du premier magasin à Lyon dans l’extension du centre commercial de la Part Dieu, Conforama souhaite ouvrir 3 à 5 magasins supplémentaires en 2011. L’objectif envisagé est d’atteindre rapidement une trentaine de magasins en France plutôt dans des centre-ville afin de toucher une cible féminine et urbaine.

En rappelant que Conforama appartient au groupe PPR, il semble que ce nouveau positionnement « discount » soit contradictoire avec la politique de recentrage sur des marques mondiales de luxe et de grande consommation. De nombreuses sources pertinentes évoquent une séparation imminente. En effet, le groupe PPR envisagerait de se séparer de Conforama mais également de la Fnac et de La Redoute.

%d blogueurs aiment cette page :