Archive | Tendances RSS feed for this section

La Saint Valentin, un temps fort pour les marques !

18 Fév

En avril, c’est Pâques. En mai, la fête des mères. En juin, la fête des pères. En juillet, la fête nationale ! En août, les vacances. En septembre, la rentrée. En octobre, Halloween. En décembre, Noël ! Et en février, la Saint-Valentin ! Bref, vous l’avez compris, pour les marques et les entreprises, pas de répit ! Chaque mois, une nouvelle « fête » marque le calendrier et permet de créer un temps fort.

La Saint-Valentin, c’est quoi ? Des restaurants bookés trois semaines à l’avance, une grosse pression pour l’idée cadeau qui fera plaisir et des fleuristes en rupture à 10h ! Et par ces temps de crise, les consommateurs cherchent avant tout du confort, du plaisir et de la réassurance. Donc cette année plus que jamais, toutes les enseignes, sites internet et petits commerçants étaient prêts !

Voici selon moi, très subjectif donc, les meilleures opérations de communication de ce cru 2014 !

Le SOS Saint-Valentin de Nissan : le 14 février, le nouveau Quashqai était dans Paris. Il était possible de géolocaliser les 4×4 avec le hashtag #SOSsaintvalentin. Les heureux élus qui ont trouvé les véhicules se sont rendus gratuitement dans un beau restaurant Parisien  avec un bouquet de belles roses !

Bga62ojIQAE0a-E

L’opération Single Air By Célio : les célibataires avaient jusqu’au 11 février pour  s’inscrire via la page Facebook Célio pour gagner une soirée unique en jet privé avec deux amis. Au programme : Londres, Barcelone et Berlin ! Une opération dans la tendance 2014 puisque les marques se sont réellement intéressées aux célibataires cette année.

celio

L’opération Wilkinson : un grand poster représentant un visage d’homme était disposé dans la rue. Au niveau de la barbe, des tiges noires représentaient des poils. Chaque passant qui tirait sur une tige noire sortait en réalité une rose, que beaucoup ont offert à leur valentine !

wilkinson-head1

Bref, l’avantage de nos jours, c’est qu’au moins, les agences rivalisent d’originalité pour dynamiser cette fête qui était devenue un peu ringarde ! Les marques proposent des concept créatifs dont on se souvient et elles gagnent en image auprès des consommateurs.

Et vu que l’incontournable reste quand même le bouquet de fleurs, parole de français, voici un article sur les stratégies marketing des fleuristes en ligne, à retrouver sur le blog du site Foliflora : les fleuristes et le marketing de la St Valentin !

Publicités

ShinyMemories : comment immortaliser ses souvenirs ?

14 Nov

Quel parent ne garde pas dans un coin le premier chausson de son bébé ? sa tétine ? son jouet favori ? Quel femme ne garde pas dans une boîte ses souvenirs d’adolescence ? Le marché du souvenir et de la nostalgie est très dynamique tant le souvenir est une valeur refuge dans notre société.

ShinyMemories immortalise vos souvenirs

On peut y voir le projet d’une maman un peu mère-poule. Et bien non ! Il s’agit de la volonté de perpétuer une vieille tradition nordique qui consistait à recouvrir les premières chaussures de l’enfant d’un métal précieux dans le but de le rendre immortel, unique. Au départ de l’enfant à l’âge adulte, la mère offrait lui offrait cet objet.

Quelles opportunités chez nous ?

A premier abord, on reste sceptique quand on a pas d’enfant ou si on a pas réellement vécu de moments si forts qu’on souhaiterait les rendre palpables et immortels. Pourtant, les produits orientés sur le souvenir, l’enfance, la nostalgie sont une tendance forte qui rassure les consommateurs. Aujourd’hui, la gamme de produits de ShinyMemories dépend de la demande des consommateurs : chausson, chaussure, tétine, fleur …

Disponible sur le site et au Printemps Haussmann, au 7ème étage.

Apple, première déception !

4 Oct

Loi de Murphy aujourd’hui ! Départ de la maison trop tard, speed sur la route (mais pas au point d’être dangereuse quand même !), journée éprouvante, ratage du début de la keynote pour finir sur une grosse déception à la fin de celle-ci ! Malgré tout, un débrief s’impose.

Plutôt ponctuelle, la conférence de presse, oups la keynote voulais-je dire, commence à 19h05 heure française. Après avoir fait l’éloge des Apple Store partout dans le monde, Tim Cook, le nouvel homme de la situation si on peut dire, revient sur le succès sans nom du Mac Book et de l’OS X Lion, comme si on était là pour ça ! Les « Let’s talk Iphone » et autres « Heureusement que c’est un event Iphone » fusent sur Twitter pendant que Tim enchaine sur la véritable innovation de ce début de siècle : l’Ipod et ses 300 millions de ventes en 10 ans.

Enfin, il est 19h20 quand le nom de l’Iphone est enfin prononcé. Zut, c’est encore juste pour évoquer les multiples prouesses des lancements précédents, et notamment celui de l’Iphone 4. Je vous passe les détails d’Apple Cards, l’application « Cartes postales » et d’IOS 5. 20 heures, l’annonce tombe et déçoit aussitôt , ce sera un Iphone 4S. Les plus ? Puissance graphique multipliée par 7 versus l’Iphone 4, une autonomie décuplée, une rapidité exacerbée, une caméra avec une résolution d’écran 60% supérieure. Bref, un nouvel Iphone de l’intérieur uniquement ! Le vrai plus attendu est la reconnaissance vocale avec Siri. Mais finalement, on attendait pas tous un nouveau design aussi ?

Finalement, Apple a réussi ce que beaucoup recherche : la création d’un buzz énorme … et le pire : pour rien ! Let’s talk Iphone ? Hum … Pour moi, ce sera la première déception … Let’s talk on Twitter guys !

Des bars à yaourt made by Danone

3 Août

La semaine dernière, dans ma voiture en allant au boulot, j’entends sur BFM Radio une interview d’un haut responsable de chez Danone ! A moitié étonnée, je comprends vite que l’objet de l’entretien est le lancement par Danone de bars à yaourts. Dans un premier temps uniquement à Paris et en banlieue, la marque souhaite vite étendre ce concept et le tester à plus grande échelle en installant des magasins pilotes en province.

Brand streching inattendu

Déjà lors de la proposition d’alicaments, les consommateurs ont tiqués. Le design packaging des bouteilles d’eau Evian, c’était eux ! Et là, voici que la marque se lance dans un concept de restauration rapide innovant en France. A base de yaourt Activia, les consommateurs pourront agrémenter leur cup de yaourt glacé ou non d’une vingtaine de décors (fruits, céréales, chocolat). Ici, l’objectif n’est pas un objectif d’image en créant des vitrines mais réellement un objectif de volumes en créant une nouvelle activité pour la marque.

Nouvelle tendance ?

Cette interview sur j’entends survient un peu plus d’une semaine après avoir découvert que la Brioche Dorée proposait dorénavant des cups de glaces au yaourt à agrémenter. A Lyon, un bar à yaourt a également ouvert dans la vieille ville. Tendance à suivre ? Pour ma part, je suis complètement fan !

X Factor et Carré Viiip : Vers l’essouflement du modèle de la téléréalité ?

23 Mar

23 mars, les audiences d’X Factor paraissent … et elles sont déjà en baisse alors qu’il s’agit du deuxième épisode. M6 avait pourtant mis le paquet : un studio immense, un public dès la phase de casting, un jury surevolté et Christophe Willem en guest star ! Ce 22 mars, X Factor termine 3ème des audiences avec 11,7% de PDA derrière TF1 (28,2% de PDA avec Les Experts) et France 2 (14,2% de PDA avec le téléfilm Les mauvais jours). Autre émission, même phénomène : Carré Viiip. Ce nouveau concept de téléréalité consiste à enfermer dans un espace luxueux des anciens de la téléréalité (les Viiip) et des inconnus (les Wannaviiip). Après un début très médiocre pour le premier prime (18,3% de PDA), les quotidiennes ont un peu plus de téléspectateurs auprès des femmes notamment mais sans atteindre le succès escompté.

Des concepts en berne

Après les succès incontestables de Nouvelle Star et de Secret Story, les chaînes n’ont pas hésité à lancer des concepts inédits pour continuer de surfer sur la vague de la téléréalité. Cependant, concrètement, X Factor n’a aucune valeur ajoutée par rapport à Nouvelle Star hormis la présence du public dès le début. Or, c’est probablement cela qui rend le programme plus lent dans le cadre de la phase de casting. Quant à Carré Viiip, le concept sort du cadre en mettant en incluant des « famous people ». Or, l’intérêt d’une émission de téléréalité est de découvrir des anonymes. On est bien loin de Loft Story et de ses 8 millions de téléspectateurs au lancement de la saison 2 (37,5% de PDA) et qui reste aujourd’hui la meilleure audience d’M6 en rappelant que c’était un jeudi.

Un manque de renouveau

La chanson et les lofts sont au centre de la téléréalité depuis bientôt 10 ans et les innovations en la matière n’ont été que des extensions de gamme faites par les sociétés de production. En effet, Nice People, Secret Story et Carré Viiip ne sont que des déclinaisons de Loft Story. Nouvelle Star et X Factor ne sont que des déclinaisons de Popstars et Star Academy. Aujourd’hui, il semble incontournable qu’un réel nouveau concept soit imaginé afin qu’il créé un nouveau bénéfice pour le téléspectateur. A mon avis, nous allons aujourd’hui vers un essouflement du business model originel. Cependant, la téléréalité est très porteuse et une innovation permettrait de la relancer.

Facebook intègre la VOD en partenariat avec Warner Bros et crée un nouveau concept : le social viewing

11 Mar

Mon dernier article concluait avec une affirmation : Facebook se développe sans cesse et ce n’est que le début. En voilà une énième preuve. Cette semaine, Facebook a annoncé sa collaboration avec Warner Bros dans le cadre de son entrée sur le marché de la VOD.

Facebook a inauguré mardi aux USA un nouveau service : la location et le visionnage de films par le biais du réseau social. Ces films pourront être visibles en illimité pendant 48 heures à partir des fan pages pour 30 crédits Facebook, soit 3$. A ce prix, le visionnage est limité à un seul compte, le film ne pourra donc pas être prêté. Devenu incontournable et visité quotidiennement par des millions d’utilisateurs, Facebook est aujourd’hui un enjeu crucial pour un grand nombre d’entreprises. C’est dans le cadre du développement de la distribution numérique que Warner Bros a envisagé ce partenariat. En effet, il est aujourd’hui essentiel de mener une distribution multicanale pour capter la plus grande partie des consommateurs. Les deux parties ont conclu un accord selon lequel Facebook rétrocède 70% des recettes à Warner Bros et fait alors une marge de 30%. Le premier film disponible est Batman : The Dark Night. Atuellement, seuls les américains bénéficient de ce nouveau service et, s’il fait ses preuves, le reste du monde pourra bientôt en profiter !

Au delà du simple besoin auquel ce service répond, l’enjeu est une nouvelle fois social. En effet, avec cette offre inédite, Facebook lance une nouvelle tendance. Après le social shopping ou encore le social gaming, place au social viewing ! Par le biais des commentaires, les éditeurs de contenus pourront connaître les avis des consommateurs au moment où ils consomment. Par ailleurs, ceux-ci pourront recommander un film ou à l’inverse le déconseiller. Quant aux éditeurs de contenus, ils pourront connaître leurs typologies de consommateurs plus précisément. Cette notion de social viewing représente ici l’avantage concurrentiel principal de Facebook par rapport aux autres acteurs de la VOD.

En France, une étude récente indique que les français consomment de plus en plus de la télévision et ce sont les 15-24 ans qui la consomment via des canaux différents (téléviseur, ordinateur, mobile). Le service de VOD de Facebook semble donc très prometteur en France.

Le cloud computing s’ouvre aux particuliers

22 Fév

Le cloud computing, c’est quoi ?

Né dans le courant de l’année 2009, le cloud computing – informatique dans les nuages – consiste à externaliser la sauvegarde de données. Très prisé par les grandes entreprises, ce phénomène tend à s’élargir à des cibles plus larges, et notamment aux PME, TPE et aux particuliers. En externalisant la sauvegarde des données sur des serveurs mis à disposition par différentes structures, cela permet de limiter le risque de perte de données mais également d’augmenter la puissance informatique de base.

Le business model du cloud computing

L’ouverture du cloud computing aux particuliers

Initialement réservé à quelques entreprises, le cloud computing est en train de devenir un vrai business. Sans le savoir, les particuliers pratiquent le cloud computing depuis longtemps. En effet, en utilisant Hotmail ou Gmail par exemple, les utilisateurs sollicitent un matériel extérieur qui stockent des contenus. Loin d’être une révolution technologique, ces changements en matières d’usages ont créé un nouveau service : la location d’espaces de stockage aux particuliers. C’est le moyen pour eux de garantir une sauvegarde de leurs données sans être expert en informatique.

Intérêts et limites du cloud computing

Au delà de cette innovation en matière de services, l’intérêt du cloud computing est surtout économique. Pour une entreprise, cela permet d’éviter d’investir dans du matériel couteux et de faire donc des économies d’échelle. Pour l’entreprise qui propose ses services et héberge des données, c’est le moyen de rentabiliser son matériels.

Cependant, le cloud computing pose problème en matière de consommation d’énergie car cela implique le fonctionnement permanent des serveurs. Par ailleurs, une limite en matière de réglementation se pose. En cas de problème externe à l’hébergeur, celui-ci décline toute responsabilité au sujet de la perte de données.

Nouveaux acteurs

Aujourd’hui, le cloud computing est complètement ouvert aux particuliers qui peuvent ainsi réaliser les sauvegardes de leurs photos, documents et musiques. De nombreux acteurs sont déjà présents comme Google DocsAmazon EC2 ou Dailymotion Cloud (le petit nouveau) par exemple. A l’avenir, des acteurs comme Spotcloud sont susceptibles de changer la donne sur ce marché. En effet, la nouveauté proposée par Spotcloud est qu’il ne s’agit plus que d’une simple location de services cloud existants. La société propose que toute entreprise puisse se positionner en tant qu’hébergeur et fournisseur de puissance informatique et soit apte à proposée ses propres prix.

%d blogueurs aiment cette page :