Archive | E-commerce/M-commerce RSS feed for this section

La Saint Valentin, un temps fort pour les marques !

18 Fév

En avril, c’est Pâques. En mai, la fête des mères. En juin, la fête des pères. En juillet, la fête nationale ! En août, les vacances. En septembre, la rentrée. En octobre, Halloween. En décembre, Noël ! Et en février, la Saint-Valentin ! Bref, vous l’avez compris, pour les marques et les entreprises, pas de répit ! Chaque mois, une nouvelle « fête » marque le calendrier et permet de créer un temps fort.

La Saint-Valentin, c’est quoi ? Des restaurants bookés trois semaines à l’avance, une grosse pression pour l’idée cadeau qui fera plaisir et des fleuristes en rupture à 10h ! Et par ces temps de crise, les consommateurs cherchent avant tout du confort, du plaisir et de la réassurance. Donc cette année plus que jamais, toutes les enseignes, sites internet et petits commerçants étaient prêts !

Voici selon moi, très subjectif donc, les meilleures opérations de communication de ce cru 2014 !

Le SOS Saint-Valentin de Nissan : le 14 février, le nouveau Quashqai était dans Paris. Il était possible de géolocaliser les 4×4 avec le hashtag #SOSsaintvalentin. Les heureux élus qui ont trouvé les véhicules se sont rendus gratuitement dans un beau restaurant Parisien  avec un bouquet de belles roses !

Bga62ojIQAE0a-E

L’opération Single Air By Célio : les célibataires avaient jusqu’au 11 février pour  s’inscrire via la page Facebook Célio pour gagner une soirée unique en jet privé avec deux amis. Au programme : Londres, Barcelone et Berlin ! Une opération dans la tendance 2014 puisque les marques se sont réellement intéressées aux célibataires cette année.

celio

L’opération Wilkinson : un grand poster représentant un visage d’homme était disposé dans la rue. Au niveau de la barbe, des tiges noires représentaient des poils. Chaque passant qui tirait sur une tige noire sortait en réalité une rose, que beaucoup ont offert à leur valentine !

wilkinson-head1

Bref, l’avantage de nos jours, c’est qu’au moins, les agences rivalisent d’originalité pour dynamiser cette fête qui était devenue un peu ringarde ! Les marques proposent des concept créatifs dont on se souvient et elles gagnent en image auprès des consommateurs.

Et vu que l’incontournable reste quand même le bouquet de fleurs, parole de français, voici un article sur les stratégies marketing des fleuristes en ligne, à retrouver sur le blog du site Foliflora : les fleuristes et le marketing de la St Valentin !

Publicités

3 Suisses : Bug non maîtrisé, réelle opération promo ou mission CRM ?

12 Juin

5h45, il est rare que je me lève si tôt, mais le hasard fait très bien les choses puisqu’en allumant mes nombreux appareils de geekettes, je prends tout de suite connaissance d’une très belle actualité : ce qui semble être un énorme bug sur le site des 3 suisses qui propose l’intégralité de son stock à -50%, ce qui inclut donc l’ensemble des appareils eléctroniques comme ceux d’Apple qui sont pris d’assaut !

Rapidement, les rumeurs fusent en se demandant s’il s’agit d’un bug. Cependant, 3 Suisses a mis près de 4h pour réagir, ce qui semble être très long à l’ère de l’immédiateté que nous connaissons. D’autres pensent à une opération promotionnelle et la théorie la plus plausible selon moi est bien celle de la mission « Je gonfle mon fichier client en imaginant un bug qui en fait me permet d’avoir des milliers d’inscrits dans la nuit ! ».

Quoiqu’il arrive, en pleine nuit, le hashtag #3Suisses était dans le Top 10 des recherches Twitter. Même s’il n’y a pour l’instant qu’une actu dans les actualités Google, cet évènement sera sans conteste l’actualité de la journée. Je pense déjà aux dirigeants marketing et communication qui vont devoir gérer cette situation de « crise digitale » … Rendez-vous dans la journée et demain pour voir cette évolution.

Et selon vous, de quoi s’agissait-il ?

2011 sera vraiment l’année du e-Noël.

23 Déc

Noël, c’est la tradition, les bons biscuits alsaciens, le pain d’épices, la dinde aux marrons, le foie gras … mais aussi et surtout, les cadeaux de Noël ! Et cette année plus que jamais, ils auront été achetés sur Internet. A grand renforts de publicité et de promotion, les pure players comme les sites des grands magasins espèrent faire le plein de traffic sur leurs boutiques en ligne. En effet en 2011, selon une enquête menée par la Fevad, 64% des internautes ont l’intention de faire leurs courses de Noël sur Internet qui devient une place de marché incontournable.

Plus de praticité et moins de bain de foule
Les motivations des consommateurs sont nombreuses. Non seulement cela permet d’éviter les bains de foule mais l’internaute peut acheter ce qu’il veut, quand il veut en étant quasiment sûr de trouver son cadeau. Par ailleurs, cela implique un gain de temps et d’argent : pas de déplacements, ni de coût lié à l’essence, au parking … Enfin, en plus d’un choix important, le consommateur a accès à des services et se fait livrer chez lui. En bref, ils sont motivés par la commodité, le choix et la facilité. Sont importants également les prix plus bas et la qualité du service après-vente, ce qui représente un enjeu de taille pour les sites marchands, notamment en périodes de Noël.

Certaines catégories plus consommées en ligne que d’autres
Acheter un cadeau sur Internet est délicat pour certains produits comme les vêtements : taille peu adaptée, texture non palpable. Par contre, d’autres catégories sont fortement représentées dans les produits les achetés sur Internet. Ainsi, les livres, les jouets, le DVD, les produits high-tech et les vêtements/accessoires représentent les familles de biens de consommations les plus vendus sur Internet pour Noël. D’ailleurs, d’après TNS Sofres, la vente de jouets en ligne a augmenté de 80% en 2011, notamment via des promotions tout au long du mois sur de nombreux sites comme Amazon, CDiscount ou PriceMinister.

Des moyens publi-promotionnels puissants et des services sans cesse réétudiés
Les attentes des consommateurs envers les boutiques en ligne sont très pointues. Le consommateur a besoin de réassurance quand il s’agit de dématérialiser son achat et son paiement. Ainsi, les sites doivent redoubler d’efforts et voici leurs facteurs clés de succès : 
– faire de la publicité online pour orienter les internautes
– activer le levier promotionnel dès le début du mois
– relayer les informations via le mobile marketing
– proposer des services gratuites (livraison gratuite dès 50€ d’achats)
– installer une relation-client via les réseaux sociaux, les avis du site

Prochaine étape : le m-Noël en 2012 ? Cette année, seulement 5% des consommateurs envisagent de faire leurs achats de Noël via les smartphones.

%d blogueurs aiment cette page :