Tag Archives: anelka

Les perdants de la Coupe du Monde

21 Juin

A chaque coupe du monde, les stratégies de communication des annonceurs se mettent en place. Tous souhaitent revivre l’épisode du 12 juillet 1998. Au delà des mauvais résultats de l’Equipe de France cette année, la crise qui ébranle les bleus depuis quelques jours et l’image négative qu’ils donnent sont à l’origine des inquiétudes des sponsors, investisseurs et médias.

Quick est un des sponsors à avoir réagi le plus vite. Avec Anelka comme ambassadeur d’un de leurs burgers, la marque était liée au joueur à l’origine de la crise. Elle a d’emblée supprimé toutes les publicités prévues (affichage et TB). La marque affirme que cette décision n’est pas liée à l’explusion d’Anelka mais aux mauvais résultats de l’équipe. Cependant, les conséquences du maintien de cette campagne auraient été négatives en termes d’image pour l’enseigne.

Les médias commencent à voir les investissements publicitaires chuter et les sponsors se retirent chacun leur tour. Ce sont toutes les stratégies de communication axées sur la Coupe du Monde qui sont ébranlées actuellement.

Les bleus, ou une mauvaise gestion de la communication de crise

21 Juin

A l’origine, une insulte qui ne serait pas celle annoncée par la presse. Aujourd’hui, une éviction de l’équipe de France, deux démissions et des bleus en grève. Au delà du non-respect d’Anelka envers Domenech, c’est l’absurdité de la communication qui ressort de cette crise.

Dès l’annonce de cette insulte, l’Equipe en fait sa Une. La procédure à suivre aurait été de mettre en place une conférence de presse dès le lendemain avec Anelka et Domenech pour annoncer qu’une discussion avait eu lieu et que l’incident était clos. Au lieu de cela, la Fédération Française de Football a réagi en fonction du tapage médiatique. En l’occurence, la crise a été créée par la Une de l’Equipe et la FFF a suréagi en fonction de cela, ce qui est fortement déconseillé.

Selon Arnaud Dupui-Casteres, PDG de Vae Solis Corporate, nous avons assisté durant la conférence de presse entre Domenech et le capitaine de l’Equipe, à un évènement « d’anthologie de l’absurde et du ridicule ».

En plus d’être les meilleurs footballeurs nationaux, les joueurs ont un devoir d’exemplarité qu’ils n’ont pas tenu durant cette coupe du monde. L’après coupe du monde risque d’être mouvementé. Affaire à suivre …

%d blogueurs aiment cette page :