Tag Archives: amazon

2011 sera vraiment l’année du e-Noël.

23 Déc

Noël, c’est la tradition, les bons biscuits alsaciens, le pain d’épices, la dinde aux marrons, le foie gras … mais aussi et surtout, les cadeaux de Noël ! Et cette année plus que jamais, ils auront été achetés sur Internet. A grand renforts de publicité et de promotion, les pure players comme les sites des grands magasins espèrent faire le plein de traffic sur leurs boutiques en ligne. En effet en 2011, selon une enquête menée par la Fevad, 64% des internautes ont l’intention de faire leurs courses de Noël sur Internet qui devient une place de marché incontournable.

Plus de praticité et moins de bain de foule
Les motivations des consommateurs sont nombreuses. Non seulement cela permet d’éviter les bains de foule mais l’internaute peut acheter ce qu’il veut, quand il veut en étant quasiment sûr de trouver son cadeau. Par ailleurs, cela implique un gain de temps et d’argent : pas de déplacements, ni de coût lié à l’essence, au parking … Enfin, en plus d’un choix important, le consommateur a accès à des services et se fait livrer chez lui. En bref, ils sont motivés par la commodité, le choix et la facilité. Sont importants également les prix plus bas et la qualité du service après-vente, ce qui représente un enjeu de taille pour les sites marchands, notamment en périodes de Noël.

Certaines catégories plus consommées en ligne que d’autres
Acheter un cadeau sur Internet est délicat pour certains produits comme les vêtements : taille peu adaptée, texture non palpable. Par contre, d’autres catégories sont fortement représentées dans les produits les achetés sur Internet. Ainsi, les livres, les jouets, le DVD, les produits high-tech et les vêtements/accessoires représentent les familles de biens de consommations les plus vendus sur Internet pour Noël. D’ailleurs, d’après TNS Sofres, la vente de jouets en ligne a augmenté de 80% en 2011, notamment via des promotions tout au long du mois sur de nombreux sites comme Amazon, CDiscount ou PriceMinister.

Des moyens publi-promotionnels puissants et des services sans cesse réétudiés
Les attentes des consommateurs envers les boutiques en ligne sont très pointues. Le consommateur a besoin de réassurance quand il s’agit de dématérialiser son achat et son paiement. Ainsi, les sites doivent redoubler d’efforts et voici leurs facteurs clés de succès : 
– faire de la publicité online pour orienter les internautes
– activer le levier promotionnel dès le début du mois
– relayer les informations via le mobile marketing
– proposer des services gratuites (livraison gratuite dès 50€ d’achats)
– installer une relation-client via les réseaux sociaux, les avis du site

Prochaine étape : le m-Noël en 2012 ? Cette année, seulement 5% des consommateurs envisagent de faire leurs achats de Noël via les smartphones.

Le cloud computing s’ouvre aux particuliers

22 Fév

Le cloud computing, c’est quoi ?

Né dans le courant de l’année 2009, le cloud computing – informatique dans les nuages – consiste à externaliser la sauvegarde de données. Très prisé par les grandes entreprises, ce phénomène tend à s’élargir à des cibles plus larges, et notamment aux PME, TPE et aux particuliers. En externalisant la sauvegarde des données sur des serveurs mis à disposition par différentes structures, cela permet de limiter le risque de perte de données mais également d’augmenter la puissance informatique de base.

Le business model du cloud computing

L’ouverture du cloud computing aux particuliers

Initialement réservé à quelques entreprises, le cloud computing est en train de devenir un vrai business. Sans le savoir, les particuliers pratiquent le cloud computing depuis longtemps. En effet, en utilisant Hotmail ou Gmail par exemple, les utilisateurs sollicitent un matériel extérieur qui stockent des contenus. Loin d’être une révolution technologique, ces changements en matières d’usages ont créé un nouveau service : la location d’espaces de stockage aux particuliers. C’est le moyen pour eux de garantir une sauvegarde de leurs données sans être expert en informatique.

Intérêts et limites du cloud computing

Au delà de cette innovation en matière de services, l’intérêt du cloud computing est surtout économique. Pour une entreprise, cela permet d’éviter d’investir dans du matériel couteux et de faire donc des économies d’échelle. Pour l’entreprise qui propose ses services et héberge des données, c’est le moyen de rentabiliser son matériels.

Cependant, le cloud computing pose problème en matière de consommation d’énergie car cela implique le fonctionnement permanent des serveurs. Par ailleurs, une limite en matière de réglementation se pose. En cas de problème externe à l’hébergeur, celui-ci décline toute responsabilité au sujet de la perte de données.

Nouveaux acteurs

Aujourd’hui, le cloud computing est complètement ouvert aux particuliers qui peuvent ainsi réaliser les sauvegardes de leurs photos, documents et musiques. De nombreux acteurs sont déjà présents comme Google DocsAmazon EC2 ou Dailymotion Cloud (le petit nouveau) par exemple. A l’avenir, des acteurs comme Spotcloud sont susceptibles de changer la donne sur ce marché. En effet, la nouveauté proposée par Spotcloud est qu’il ne s’agit plus que d’une simple location de services cloud existants. La société propose que toute entreprise puisse se positionner en tant qu’hébergeur et fournisseur de puissance informatique et soit apte à proposée ses propres prix.

Joyeux e-Noël !

1 Déc

A l’origine, Noël était une fête traditionnelle et religieuse où s’accordaient messe de minuit et dégustation d’une orange ensemble autour de la crèche. Ce scénario est très peu présent actuellement. Même si de nombreux croyants continuent de prier le soir de Noël, la suite de la fête a bien changé. En effet, Noël est devenu aujourd’hui le moment de consommation phare de l’année. De nombreux ménages font des prêts à la consommation pour satisfaire les envies des enfants comme celles des grands, des cadeaux sont achetés à profusion et un bon Noël se traduit par un gros repas avec des mets nobles et par l’ouverture des cadeaux à minuit.

Comme nous nous en doutons bien, ce ne sont pas les individus qui ont changé leurs comportements d’eux-mêmes mais bel et bien les marques qui ont vu en cette fête un potentiel de développement marketing important. Pour ce Noël 2010, les fameux catalogues de jouets sont arrivés pour les premiers deux semaines avant Halloween, se sont ensuivies les décorations des vitrines des points de vente fin novembre. Dans les magasins de jouets, déjà de nombreuses ruptures de stocks au premier décembre et les boutiques en ligne sont prises d’assaut. L’engouement pour Noël s’emballe d’année en année et les statisticiens ont remarqué ces dernières années que malgré la crise, les ménages ne « sacrifient » pas Noël.

Joyeux e-Noël ? Un titre très nouvelle génération qui reflète l’évolution de la consommation liée à Noël. Dans quelle mesure le e-commerce prend-il une place de plus en plus importante dans les achats des ménages ? Plusieurs motivations s’expriment alors :

1. Le prix : Les prix souvent plus bas proposés sur Internet est le facteur le plus important, celui qui détermine l’acte d’achat. En effet, de nombreux sites tels que CDiscount, Rue du Commerce ou encore Pixmania ont une largeur de gamme très importante à des prix bien inférieurs à ceux de la grande distribution.

2. L’évitement de la cohue : Acheter sur Internet est simple. Les consommateurs épuisés par la foule des centres commerciaux au mois de décembre peuvent acheter les produits recherchés de chez eux, sans avoir à se déplacer, à charger des objets lourds, les décharger, etc. Internet apporte une notion de service importante et très appréciée.

3. Le choix : Plusieurs sites comme Amazon ou Fnac ont un catalogue de choix très importants, ce qui est fortement recherché par les consommateurs. Derrière leurs ordinateurs, ils ont accès à une offre bien plus importante qu’en magasin. Ils ne prennent alors pas le risque de ne pas trouver LE cadeau idéal et peuvent même espérer trouver un produit rare.

4. Les services annexes : Si les enfants préparent toujours une liste de Noël très précise, les adultes laissent souvent libre court à l’imagination de ceux qui vont leur offrir un présent. Voilà comment une grande partie de la population se retrouve à ne pas savoir quoi acheter ! De plus en plus de sites comme Fnac, 3Suisses ou La Redoute ont un mini-logiciel qui premet à l’internaute d’indiquer le profil d’une personne. Une liste de cadeaux potentiels apparaît en fonction des données insérées et l’individu peut alors choisir.

Le Cadeau Idéal par le site des 3 Suisses

Au delà des motivations pré-Noël, il y a UNE motivation post-Noël à utiliser Internet : l’échange des cadeaux. L’an dernier, de nombreux insatisfaits ont échangé ou revendu leurs cadeaux de Noël via des sites comme Avoscadeaux … de quoi se satisfaire soi-même !

A l’heure où les distributeurs rivalisent d’ingéniosité pour communiquer de manière originale, nous marketeurs, nous pouvons d’ores et déjà penser à l’année prochaine où le mobile aura à mon avis renverser la situation en matière d’achats.

%d blogueurs aiment cette page :