Tag Archives: réalité augmentée

Billet doux, une campagne d’affiche indoor originale !

31 Jan

Billet Doux, une marque de lingerie qui n’a pas froid aux yeux !

En matière de lingerie, on connait les défilés évènementiels d’Etam, les campagnes d’affichade Aubade à faire tomber la gente masculine et la délicatesse des vitrines Princesse Tam-Tam. Des opérations de communication classiques pour ces marques, bien qu’elles soient impactantes. Cependant, d’autres marques à la notoriété moins importante n’hésitent pas à innover en matière de communication pour faire parler d’elles et recruter de nouvelles clientes. Billet Doux, numéro 2 de la lingerie en GMS fait partie de celles-ci.

Un affichage indoor … dans les toilettes !

Next One, une agence spécialisée dans l’affichage dans les toilettes a monté cette opération orignale. Jusqu’au 8 février, ce sont 272 bars, restaurants et clubs de 15 villes françaises dont les toilettes mixtes et féminins seront à l’effigie de la collection printemps-été 2012. Selon la configuration des toilettes, un, deux, ou trois modèles sont exposés sous forme de miroirs au dessus des laves-mains. Ainsi, chaque femme voit son reflet avec un soutien-gorge ! Presque de la réalité augmentée !

Une marque destinée aux jeunes

Billet Doux cible une population jeune qui s’affranchit des codes de la lingerie classique et qui a une volonté d’utiliser la lingerie comme un jeu. Cette opération correspond parfaitement aux attentes des consommatrices ciblées qui recherchent davantage d’humour, de fun et d’originalité dans la communication des marques. Pour relayer cette opération, les femmes peuvent se prendre en photo face au miroir et publier le résultat sur la page Facebook de la marque. La campagne inclut également le web avec la création du site myfashionlingerie.com, de la presse avec des encarts et insertions dans le magazine Be, de l’affichage et des jeux-concours. Un vrai plan 360° !

Finalement, on en pense quoi ?

Après tout, aux toilettes, c’est un des rares moments où toute l’attention est captée par le moindre changement ! Si le concept est intéressant, je reste sceptique quant à l’envie de rester aux toilettes et de s’y prendre en photo ! J’attends la communication des résultats :-).

Publicités

Le M-commerce, l’avenir très proche du commerce électronique

15 Fév

Le m-commerce, une nouvelle tendance de consommation

Pour les moins avertis, le m-commerce, c’est une extension du e-commerce qui consiste en la réalisation de transactions via un téléphone mobile qui est bien souvent un smartphone. Mis en exergue avec le développement des systèmes d’exploitations dédiés aux smartphones et l’avènement des application, le m-commerce en est à ses prémices et promet un avenir radieux pour bon nombre d’entreprises.

Après le e-commerce – version électronique du commerce arrivée avec l’explosion d’Internet -, le m-commerce est la nouvelle tendance qui est de plus en plus constatée. Entreprises classiques ou pure players, de nombreux acteurs s’intéressent à ce phénomène et envisagent de proposer rapidement une offre pour smartphones. Au delà de l’image d’entreprise dynamique que cela pourra leur apporter, le m-commerce sera surtout un nouveau canal de distribution complémentaire aux autres. En effet, grâce à des applications sur les smartphones, les entreprises seront présentes dans le quotidien du consommateur et disponibles à tout moment. Celui-ci pourra alors consommer tout au long de la journée car il aura toujours un terminal à disposition pour cela (smartphone, tablette tactile).

Avantages du m-commerce

Le m-commerce a un coût lié au développement de l’application, à l’approbation par le propriétaire du système d’exploitation, à sa gestion et à sa mise en ligne. Cependant, cela présente de nombreux avantages pour l’entreprise qui a un retour sur investissement plus que positif : possibilité de personnalisation du canal de distribution, nouvelle donne pour la fidélisation (suppression des cartes de fidélisation et des vouchers), possibilité de comparaison des produits grâce au scannage des gencods, possibilité d’achat à distance et utilisation de la réalité augmentée en tant qu’outil d’aide à la prise de décision.

Marketing géolocalisé

L’avantage qui me semble le plus significatif est sans hésiter la notion de marketing géolocalisé. Avec Foursquare, Facebook Places ou encore Plyce, il est possible de se géolocaliser à tout moment et d’indiquer qu’on a utilisé telle ou telle carte de fidélité à tel endroit. Les entreprises voient en ces pratiques la possibilité de faire des campagnes de marketing géolocalisé d’un tout nouveau genre. Le principe est le suivant : dès qu’un client approche d’un point de vente déjà visité et où il a déjà consommé, il reçoit via son téléphone mobile une actualité ou un bon de réduction. Ce système permet à l’entreprise d’inciter son propre client à la consommation et d’en recruter de nouveaux si celui-ci partage encore une fois son activité sur les réseaux sociaux.

Etat d’avancement du marché du m-commerce

Pour que le m-commerce prenne son envol tout comme le e-commerce en son temps, la condition sine qua none est la possession d’un téléphone avec accès au web mobile. A titre indicatif, Ebay estime qu’en 2014, 40% de ses ventes se feront via un téléphone mobile.  D’après TNS Sofres, en 2008, seulement 3% des utilisateurs de téléphone mobile avec accès au web mobile envisageait un achat via leur terminal. Depuis, on remarque que ces chiffres ont peu évolué. Le marché du m-commerce en est à ses balbutiements du point de vue du consommateur qui ne soupsonne pas toujours cette nouvelle avancée. A l’inverse de la France, la tendance évolue très vite en Chine où elle représente le plus fort taux de progression. Une étude récente de KPMG montre que 44% des personnes de l’échantillon utilisent le téléphone mobile pour faire des achats. C’est encore plus flagrant en Inde où 44% des personnes font des achats sur Internet et 43% pratiquent le m-banking. De manière plus global, les asiatiques sont plus ouverts quant au fait de payer des contenus digitaux, de modifier leurs moyens de paiement et de pratiquer le m-commerce. Seront-ils pour la première fois en avance sur les européens et américains quant aux tendances comportementales de consommation ?

En bref, le m-commerce est une activité encore très modeste en France mais qui est très prometteuse, ce que les entreprises ont d’ores et déjà bien compris.

La réalité augmentée est de plus en plus présente dans l’univers de la mode

25 Nov

La réalité augmentée, un mot utilisé à tort et à travers mais qui fait son petit bonhomme de chemin … Autrefois évoquée dans les discussions avant-guardistes des marketeurs, cette technologie devient de plus en plus courante dans de nombreux secteurs d’activité et notamment dans l’univers de la mode, ce qui fait l’objet de ce post.

Boucheron, Kiabi ou encore Ray-Ban … Ces marques ont un commun un usage récent de la réalité augmentée. Avant tout, une petite définition ne s’imposerait-elle pas ? Sûrement que si ! La réalité augmentée permet d’ajouter des éléments virtuels au monde réel en offrant à l’utilisateur la possibilité d’être immergé dans cet environnement mixte. Assez vague et irréaliste au premier abord, la réalité augmentée est aujourd’hui une tendance marketing majeure. Elle permet aux marques de proposer des services online innovants à des consommateurs toujours friands de nouveauté, ce qui est d’autant plus vrai pour les maisons de luxe qui paufinent de plus en plus leurs stratégies online tout en gérant leurs e-réputations, enjeu crucial actuellement.

C’est dans cette optique que Boucheron a développé un logiciel permettant d’essayer un bijou de la marque. En effet, grâce à la webcam, le logiciel analyse la morphologie de la main et adapte le produit afin d’en simuler le port.

Illustration d’une femme qui simule le port d’une bague

Ray-Ban a également lancé une application à télécharger sur un ordinateur afin de pouvoir essayer « sur soi » les lunettes souhaitées. Très bien étudiée et mise en oeuvre, l’application propose un résultat optimisé.

Publicité qui met en avant l’utilisation de la réalité augmentée

Zugara est une agence spécialisée dans le développement d’applications intégrant de la réalité augmentée. Sa notoriété a subitement grandi cette année avec le lancement d’une application dédiées aux modeuses : Fashionista. Après avoir pris une photo de soi avec une webcam, l’application permet d’essayer virtuellement un vêtement pour se rendre compte du rendu.

Cisco, acteur informatique international, voit déjà plus loin avec la création d’une application révolutionnaire, celle qui remplacera la cabine d’essayage. Saugrenu comme idée ? Pas tant que cela quand on sait que pour de nombreuses femmes, il s’agit d’une réelle corvée. L’application sera sous la forme d’un miroir. En se plaçant devant, le logiciel analysera la morphologie de la personne et simulera le port de la tenue. Allez voir la vidéo qui illustre cette promesse.

Technologique certainement, innovant sûrement, pratique peut-être mais je vois quelques limites à cette nouveauté. Au délà de l’aspect et du rendu, d’autres points ne peuvent pas être simulés comme le confort ou le contact avec la matière qui me semblent être deux points nécessaires à la prise de décision d’achat.

N’hésitez pas à partager vos points de vue !

%d blogueurs aiment cette page :